Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de poésie moderne, avant-gardiste, engagée, et personnelle

Publié le 12 Octobre 2013 in poésie, poétique, poèmes

Parce que les rivières charrient nos passés

Encagés

Nous sommes en déséquilibre

Sur une balle qui tourne

En permanence

 

De nos coques vides

De l’époque vide

Les bâches ne couvrent plus nos yeux épris de cécité

Derrière les murs insonorisés

 

Tout dysfonctionne bien

Dans l’espace brumeux imparti

Cerné par des portes fermées à double tour

Plus que jamais

 

Dans l’enchevêtrement d’identités sociales

La vie se recompose

Du bout des doigts

Sans ramifications

Commenter cet article