Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de poésie moderne, avant-gardiste, engagée, et personnelle

Publié le 13 Juillet 2013 in poésie, poétique, poèmes

Il y a longtemps que l’on s’adapte au climat en suant la peur. Il y a longtemps que l’on a mis fin à la fête

 

à quoi bon

 

il n’y a pas de période idéale dans le circuit au final on avance toujours à clochepied toujours dans une mauvaise passe

 

c’est ainsi

 

entre la chaise et le clavier entre le marteau et l’enclume il y a des ombres ordinaires dans leur existence ordinaire qui écoutent des paroles apaisantes et subissent un quotidien violent,

 

mentent-elles ces années qui s'effacent devant les yeux des aliénés qui s'enlacent 

 

au bord de l'asphyxie                                                                             à leur disparation

 

la cartographie du désespoir s'est imprimé sur la table du salon

 

 à postériori il n'y aura pas de sauveur suprême ni d'homme providentiel

 

autant déchirer sa carte d'électeur et les livres sacrés

 

déjà demain aujourd'hui est à peine mort et bouge encore et le rapport de force n'est toujours pas en notre faveur

 

rock and roll

la saison est sèche

il n'y a que des sens uniques

dans la pensée

 

Commenter cet article