Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de poésie moderne, avant-gardiste, engagée, et personnelle

Publié le 8 Septembre 2013

Crime parfait

l’éphémère d’un mot

ce grain de sable

remplacé par un autre

celui-ci disparaîtra tout autant

comme une poussière

après y avoir cru

il ne laissera pas de traces

on ne peut pas défaire cela

la mémoire se délite

en reste les os dans un musée des obsolescences

des redondances

du temporaire

on en recommande la création

pour supprimer la douleur

de l’infini

sans plus de bruit

les mots vont en direction des chiffres

on compte les mots qui restent

on compte les mots qu’il faut écrire

on compte les mots qui coûtent

on compte les mots qu’il faut exclure

on compte les mots qui n’existent plus

on compte les mots qui viendront

on compte les mots qui comptent

on compte les mots comme des choses mortes

la page se remplit des silences

la langue s’est désertifiée

comme dans un cimetière

on n’ouvre plus de chapitre

on ouvre un bilan

Commenter cet article